À propos

Historienne de l’art de formation, je pratiquais la céramique en amateur depuis 10 ans lorsque j’ai entrepris une reconversion professionnelle. J’ai obtenu mon CAP tourneur en céramique, suis devenue artisan d’art et ouvert mon atelier Mare-Caroline Lemans Céramique. Il est situé à Lardy (Bourg), j’y donne des cours et des stages de poterie et y vends mes céramiques.
J’ai toujours eu un attrait pour l’art, les musées et c’est donc assez naturellement que j’y puise mon inspiration. Non pas pour copier mais pour me nourrir.
Ainsi, les pièces que je produis sont de facture très simple car je recherche un rapport d’élégance forme-couverte.  Elles sont en grès ou porcelaine et je les recouvre d’un émail réalisé par mes soins. Je les veux « objets d’art » mais il ne faut y voir aucune prétention. C’est ce qui m’inspire. Objets d’art inutiles même s’ils peuvent avoir une fonction. Les effets métalliques que je leur donne créent un aspect unique, précieux, voire antique. Ma recherche d’émaux colorés va aussi dans ce sens, j’aime les verts antiques, les bleus égyptiens, les ocres jaune-antimoine, les peintures dorées d’Odilon Redon, les bijoux antiques. Je fais des anneaux à mes pots.

Parallèlement au tournage je travaille la sculpture et notamment celle à la plaque en grès blanc ou noir. Elles forment comme des boites ou des architectures. Elles sont à la fois conte et mémoire mais aussi projection. Elles sont un monde dans lequel nous pourrions entrer. Comme Alice, nous pourrions rêver, y pénétrer, nous y perdre et rêver encore. Elles sont des invitations à la rêverie, à la ballade… « Promenons-nous dans les bois…pour voir si…. ».

Le tournage et sculpture sont pour moi complémentaires et essentiels, je ne pourrais pas faire l’un ou l’autre, je veux faire l’un et l’autre.